Exposition des riverains aux pesticides agricoles : le S-métolachlore

19/05/2021


Les herbicides constituent la catégorie de pesticides la plus utilisée en agriculture. L’application de produits phytosanitaires par pulvérisation expose les riverains de culture à des résidus de pesticides.

Les distances définies pour les Zones de Non-Traitement (ZNT) de 5 à 20 m sont-elles suffisante pour protéger la population d’une exposition à ces produits toxiques ?

Pour le savoir, il est essentiel de mesurer les résidus de pesticides au niveau des bâtiments riverains des zones de cultures en agriculture dite conventionnelle utilisant des pesticides. C’est l’objectif de la campagne EXPORIP mise en place par Générations Futures et YOOTEST.

L’étude EXPORIP porte sur de 30 résidus de pesticides. Dans cette liste, le S-metolachlor a été inclus car c’est l’un des herbicides les plus employé en France avec 1477 tonnes utilisé en 2019.


« Le S-Metolachlor est l’un des herbicides les plus utilisés en agriculture »

Le métolachlor (CAS 51218-45-2) est un herbicide de la famille chimique des organochlorés. Il existe sous la forme de deux isomères (R et S).

Le R-metolachlor (CAS 178961-20-1) présente peu d’activité herbicide. Pour cette raison, seul le S-metolachlor (CAS 87392-12-9) bénéficie d’une autorisation de mise sur le marché en Europe pour des préparations n’excédant pas 960 g/kg notamment sous les dénominations commerciales suivantes :

  • BASAR
  • S-METOLASTAR
  • DEFLEXO S
  • CAZOMERCANTO
  • ORCAN
  • DELUGE 960 EC
  • S-METOLASTAR
  • AMPLITEC
  • CAMIX
  • MERCANTOR GOLD
  • ALISEO GOLD
  • DOMANIS GOLD
  • DUAL GOLD

En France, de 2009 et 2017, entre 1458 et 2048 tonnes de metolachlor ont été appliqués chaque année sur les cultures.

Les cultures de maïs, de haricots, de betteraves et de tournesol sont couramment traitées avec cet herbicide. Cependant, en 2014 ce sont les cultures de maïs et de tournesol qui ont été les plus traitées avec le S-metolachlor.


« La culture du maïs est la plus consommatrice de S-Metolachlor »

Il n’est pas autorisé pour des applications biocides (usage domestique) ou vétérinaire. Par conséquent sa présence dans l’environnement est uniquement liée à des usages agricoles.

En 2019, les AASQA ont réalisé la mesure du S-métolachlor dans l’air ambiant des principales villes de France.

Le S-metolachlor a été mesuré dans 53% des prélèvements principalement de mars à aout. Les concentrations les plus élevées ont été mesurées dans le Bas-Rhin (Commune de Ohnenheim, ATMO GRAND EST, 9,46 ng/m, 3,72 ng/m3 et 3,62 ng/m3), en Vendée (Commune de Pouillé, AIR PAYS DE LA LOIRE, 8,88 ng/m3 et 6,61 ng/m3) et dans le Cher (Commune de Saint-Martin-d'Auxigny, LIGAIR, 7,08 ng/m3).


« Le S-Metolachlor est présent dans 1 échantillon d’air ambiant sur 2 »

Considéré comme modérément toxique, sa dose journalière admissible (DJA) a été fixée par l’Union Européenne à 0,1 mg/kg de masse corporelle par jour (équivalent à 7,0 mg/jour pour un adulte de 70 kg).

Selon l’Université de Hertfordshire, il est considéré comme modérément persistant dans les sols et se dégrade lentement (demi-vie de 23 à 52 jours) et se transforme principalement en 3 produits de dégradation (metolachlor oxanilic acid, metolachlor ethane sulfonic acid et 2-((2-Ethyl-6-methyl-phenyl)-oxalylamino)-propionic acid).

Selon l’ECHA, le métolachlor est très toxique pour l’environnement et la vie aquatique. Chez l’Homme il peut provoquer une sensibilisation de la peau (irritation). Les données toxicologiques disponibles montrent qu’il est reprotoxique c’est-à-dire qu’il affecte la reproduction et le développement (embryon, fœtus et enfant). L’exposition de rats au metolachlor a produit des effets perturbateurs endocriniens sur la reproduction. L’US EPA classe le metolachlor comme substance cancérigène possible.


Campagne Générations Futures/YOOTEST

1ère campagne nationale d’étude de la dérive des pesticides agricoles. Test réalisé en laboratoire. Commander votre Kit

Campagne Générations Futures / YOOTEST

Découvrez les lieux de prélèvement et les résultats de la campagne EXPORIP
Voir la carte