Incendie de l’installation SEVESO Lubrizol : Quelles substances toxiques rechercher en priorité ?

Incendie de l’installation SEVESO Lubrizol : Quelles substances toxiques rechercher en priorité ?

06/10/2019


Le 26 septembre 2019, un incendie s’est déclaré sur le site industriel de Rouen de la société Lubrizol. Les locaux incendiés de cette usine spécialisée dans les lubrifiants et les additifs chimiques contenait plus de 5 200 tonnes de substances dangereuse.
L’installation de classe Seveso contenait de nombreux produits chimiques très dangereux pour l’Homme et l’Environnement.


A quelles distances la pollution de l’incendie s’est-elle diffusée ?


La fumée qui s’est dégagée était visible à plusieurs dizaines de kilomètres de distance et elle était chargée de suies, d’huiles, de produits chimiques et de produits de combustion.
​Pendant les 14h qu’ont duré l’incendie, un vent de 14 à 20 km/h a dispersé les fumées toxiques vers le centre de Rouen et vers les communes situées au Nord-Est de Rouen.


«Les fumées de l’accident industrie de Rouen ont déposé des cendres toxiques sur plusieurs centaines de kilomètre et des résidus ont été retrouvés au moins jusque Lille »

Les particules de suies et d’huiles se sont déposées sur plusieurs centaines de kilomètres de distance et ont provoqué une pollution très importante de l’environnement sur le passage des fumées toxiques.


Quels sont les principaux constituants des suies ?


Les produits chimiques et les matériaux combustibles qui ont brulé dans l’incendie ont formé des hydrocarbures aromatiques polycycliques ou HAP dont le benzo(a)pyrène.


« Les HAP sont les principaux marqueurs de combustion et ils sont caractéristiques des incendies »

Ces résidus sont extrêmement toxiques. La plupart des HAP sont des substances cancérigènes avéré ou fortement suspecté pour l’Homme.
​Le benzo(a)pyrène (CAS 50-32-8) est l’un des HAP les plus étudiés et sa nocivité pour l’Homme et l’Environnement est aujourd’hui établie avec certitude.


Quelle sont les différences entre un incendie domestique et l’incendie industriel de Lubrizol ?


Le cas d’un incident industriel tel que celui qui s’est produit à l’usine de Rouen produit une pollution supplémentaire par rapport à un incendie domestique : les produits chimiques qui ont brulé, les produits de réactions entre les substances chimiques ainsi que les produits de pyrolyse de toutes les substances présentes.


« Les dépôts noirs de l’incendie de l’usine Lubrizol contiennent un mélange de suies, d’huile, de résidus de combustion et de produits chimiques sont persistants et seront plus difficile à nettoyer ».

En raison de la nature des substances chimiques (huiles minérales) contenues dans l’entrepôt qui a brulé, les suies qui se sont déposées sur les sols et sur les bâtiments contiennent une forte proportion d’huile. Comparé aux suies d’un incendie classique, les suies de l’incendie du site industriel de Lubrizol seront particulièrement collantes et beaucoup plus difficile à nettoyer.


Comment les résidus de suies et de produits chimiques vont contaminer les logements et les bureaux des zones sinistrées ?


L’huile ne se mélange pas à l’eau et la pollution engendrée par l’incendie ne sera pas facilement éliminé par les eaux de pluie.
Ces eaux chargées d’hydrocarbures et de résidus de combustion seront difficiles à traiter et pollueront l’environnement avec ces substances toxiques. En conclusion la pollution des sols naturels et des voiries sera durable.

Les suies et les produits chimiques dispersés se sont déposés sur les plantes et les sols (terre et voiries). Le simple fait de marcher dessus contamine les semelles des chaussures. Par ce biais, la pollution contamine lentement mais surement l’intérieur des habitations et des bureaux. La poussière présente dans l’air est portée par les vents et disperse la pollution déposée au sol.


Pourquoi est-il urgent de tester la pollution de son logement par les produits toxiques de l’incendie ?


La pollution apportée dans les logements sera durable car l’environnement intérieur des bâtiments est confiné.
Les occupants et les personnes qui fréquentent ces bâtiments seront exposés quotidiennement aux produits chimiques toxiques à des concentrations significatives.

Cette exposition chronique est particulièrement nocive pour les fœtus et pour les femmes enceintes, il est essentiel de limiter autant que possible son exposition. Une exposition pendant la grossesse peut avoir des effets sur le développement et la santé de l’enfant à naître. Par ailleurs, les effets des cocktails de produits chimiques ne sont pas connus et peu documentés. La plus grande prudence est de mise car déjà individuellement, les polluants ont des effets sur la reproduction et la grossesse.

 « Les HAP (résidus de combustion) sont les marqueurs de la pollution de l’incendie. La présence excessive de ces marqueurs d’incendie dans une habitation ou un bureau est un très bon indicateur de la pollution l’accident industriel de l’usine Lubrizol de Rouen. »

En raison des effets toxicologiques à moyen et long termes des résidus de combustion (HAP) et des produits chimiques dispersés dans l’incendie, les enfants et les adultes seront également impactés par cette pollution.

Comme nous passons la moitié de notre temps dans notre habitation, si votre logement est situé dans les zones de retombées des suies, il est recommandé de faire un test de pollution par les résidus de combustion et de mesurer le niveau de contamination des HAP dans la poussière.


Test de Pollution aux Suies Toxiques

Détectez les HAP qui contaminent votre habitation ou votre bureau après un incendie. Test réalisé en laboratoire. Commander votre Test