Le benzène : une pollution invisible et nocive dans l’air intérieur

Le benzène : une pollution invisible et nocive dans l’air intérieur

24/04/2019


La qualité de l’air intérieur est souvent dégradée par une contamination avec des Composés Organique Volatils (COV) aromatiques comme le benzène. Ce polluant gazeux est l’un des COV les plus dangereux et il est présent dans une grande proportion de logements et de bureaux.

Comme nous passons la plus grande partie de notre temps à l’intérieur, éviter une exposition aux polluants toxique devrait être une préoccupation majeure pour tout un chacun et particulièrement pour les femmes enceintes et les enfants en bas âge.


" Le benzène et les hydrocarbures dans l’air intérieur proviennent de multiples sources de pollution "

Quand rechercher une pollution au Benzene ?

Avoir un garage communiquant avec l’intérieur de son logement produit également une pollution importante de l’air intérieur par le benzène via l’évaporation de l’essence ainsi que lors du démarrage du véhicule. Il en est de même pour tous les équipements fonctionnant des moteurs thermiques. Les émanations d’une cuve de fioul peuvent également diffuser des hydrocarbures toxiques dans toute l’habitation.

La pollution par les hydrocarbures peut également être liée à une pollution du sol à l’endroit où le bâtiment a été construit. Cette contamination du sol est généralement durable. Comme ils sont volatils, le benzène et les hydrocarbures s’extraient lentement du sol et se diffuse continuellement dans l’air intérieur du bâtiment.


La combustion des matières organiques comme le bois produisent également du benzène. Une cheminée ou un poêle à bois peuvent constituer une source importante de pollution de l’air intérieur par le benzène. La combustion des bougies (parfumées ou non), de l’encens et de tabac génère des quantités importantes de benzène et de formaldéhyde dans l’air intérieur.

Malgré sa toxicité reconnue et même si son utilisation est de nos jours plus limitée, le benzène continue à être employé de nombreuses industries chimiques et les règlementations concernant cette substance sont différentes d’un pays à l’autre.


" Même à une faible dose, les vapeurs de benzène sont très toxiques "

Quels sont les effets du benzène sur la santé ?

Les caractéristiques toxicologiques du benzène sont bien connues depuis plusieurs décennies, notamment avec les études concernant l’exposition des professionnels de l’industrie chimique. Il existe aujourd’hui un consensus international sur la nécessité de protéger les populations d’une exposition à ce produit chimique.


Le benzène est une substance classé cancérigène avéré pour l’Homme (Catégorie 1) par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avec notamment le développement de leucémies (cancer du système sanguin). Les données de la littérature montrent qu’il agit sans seuil et que toute exposition à ce composé aromatique doit être évitée.

Sa présence dans l’air intérieur constitue la principale source d’exposition humaine et celle-ci doit être contrôlée pour limiter les risques sanitaires. Pour cette raison, l’OMS recommande de ne pas dépasser une concentration de 1.7 µg/m3 dans l’air que l’on respire. L’exposition à ce taux sur l’ensemble d’une vie correspond à une chance sur 100 000 de développer un cancer.

L’ANSES, l’agence de sécurité sanitaire Française a confirmé cette valeur et défini le seuil de bonne qualité de l’air intérieur à 2 µg/m3 (Valeur Guide de l’Air Intérieur) et une valeur d’alerte et d’action rapide à 10 µg/m3.


" Les capteurs connectés ne peuvent pas détecter une pollution de l’air intérieur par le benzène "

Comment repérer une pollution au benzène ?

Les capteurs connectés de qualité de l’air intérieur disponible sur le marché ne peuvent pas détecter une pollution de l’air intérieur par le benzène.

Seule une analyse en laboratoire permet d’obtenir une réponse spécifique à ce polluant et avec un niveau de sensibilité compatible avec les valeurs recommandées par les autorités de santé.


" La pollution de l’air intérieur par le benzène peut être limitée avec des gestes simples "

Que faire en cas de pollution au benzène ?

La présence de benzène dans l’air intérieur n’est pas une fatalité et il est dans la plupart des cas possible d’améliorer la qualité de l’air intérieur de manière à limiter l’exposition à ce polluant prioritaire.

La première chose à faire est d’avoir un apport d’air neuf afin de diluer la pollution. Si la source de pollution par le benzène et les hydrocarbures est extérieure, il faut choisir d’aérer au moment pendant lequel la circulation automobile est au minimum. Il s’agit de créer un courant d’air dans l’habitation ou le bureau deux fois par jour pendant au moins 10 minutes.


Ensuite, il est important d’identifier la pollution de votre environnement intérieur pour éliminer et réduire les sources de benzène. Les principales situations qui induisent une pollution de l’air intérieur par le benzène ont été décrites au début de cet article. Les solutions suivantes peuvent être envisagées :

  • Limiter le stockage d’essence et d’hydrocarbures
  • Aérer le garage et l’isoler du reste de l’habitation
  • Contrôler l’étanchéité de la cuve de fioul de chauffage et aérer la zone de stockage
  • Contrôler les conduits d’évacuation des cheminées, poêles et chaudière
  • Contrôler la contamination du sol
  • Limiter l’utilisation de bougies, d’encens
  • Ne pas fumer à l’intérieur

Enfin, traiter l’air intérieur avec un purificateur d’air est une solution pour éliminer le benzène de l’air intérieur. Ce polluant est un COV et seule la filtration de l’air avec du charbon actif permet de capturer ce gaz toxique. Le purificateur d’air intérieur devra donc nécessairement intégrer ce type technologie. L’efficacité des épurateurs d’air est variable d’une marque et d’un modèle à l’autre. Par ailleurs, il sera nécessaire de changer régulièrement les filtres à charbon actif afin de maintenir une efficacité optimale.


Réaliser un test de qualité de l’air intérieur reste la solution pour :

  • Evaluer la qualité de l’air intérieur
  • Contrôler l’efficacité des actions mises en œuvre pour diminuer la pollution de l’air intérieur
  • Mesurer l’efficacité d’un purificateur d’air