Quelles solutions pour éliminer les poussières et leurs composants toxiques ?

Quelles solutions pour éliminer les poussières et leurs composants toxiques ?

21/04/2020


Il est facile de mettre en œuvre des actions simples pour améliorer la qualité de l’air intérieur de son logement ou de son bureau.

Pour limiter l’accumulation des poussières toxiques, il est recommandé de nettoyer régulièrement avec des chiffons humidifiés (microfibre lavable ou chiffon électrostatique) et de désencombrer les surfaces pour les rendre plus facilement nettoyables. L’élimination des poussières peut également être réalisée avec un aspirateur équipé d’un filtre à particules fines HEPA.

Il est donc conseillé d’aérer pendant les activités de ménage car l’air extérieur est généralement moins pollué que l’air intérieur.

L’utilisation de produits ménagers peut émettre une quantité importante de polluants de l’environnement intérieur et l’aération permet de limiter l’accumulation de la pollution de l’air intérieur générée pendant les activités de nettoyage.


Quel purificateur d’air intérieur choisir pour éliminer la pollution présente dans les poussières ?

La pollution par les pesticides (insecticides, herbicides et fongicides), les plastifiants (phtalates), les phénols (bisphénol-A), les retardateurs de flamme (RdF) et les perfluoroalkyls (PFAS) est présente dans les poussières qui s’accumulent dans les logements et les bureaux. 

Le système utilisé pour purifier l’air intérieur doit permettre une élimination efficace des poussières.

Le purificateur d’air intérieur doit être équipé d’un filtre HEPA. 

En effet, seul un filtre HEPA (filtre à particule de haute efficacité) permet de filtrer l’air en retenant les particules de poussières inhalables. Les solutions de traitement de l’air sont souvent présentées comme miraculeuses mais pour être efficace contre la pollution des particules de poussière, le purificateur d’air intérieur doit intégrer un filtre HEPA de qualité H13 ou supérieur.

Il n’est pas possible de recommander des marques et des modèles de purificateurs d’air car les informations permettant d’évaluer les performances en termes de réduction de la pollution ne sont pas publiques.


Comment réduire les apports de composés potentiellement dangereux ?

Les phtalates sont utilisés pour adoucir le vinyle, mais ils sont également présents dans certains vernis à ongles et produits de soins personnels. Privilégiez les produits où les phtalates sont absents.

Les ignifugeants sont présents dans certaines mousses et meubles. Recherchez des matériaux naturels ou des marques sans retardateurs de flamme

Les phénols sont présents dans certains cosmétiques et lotions et sont à éviter. 

Les PFAS contiennent des répulsifs antitaches, des antiadhésifs comme dans les casseroles, poêles et ustensiles de cuisine antiadhésifs qui sont donc à éviter. 

Bannissez les emballages traités au PFC que l’on trouve hélas dans de nombreux produits alimentaires de grande distribution et dans les emballages de restauration rapide. Sur certains emballages on peut voir un petit triangle « recyclage ». L’inscription PC indique la présence de polycarbonates. On trouve aussi du PFC dans les Vêtements en Gore-tex. 

Ne portez pas de chaussures à l’intérieur de la maison et utilisez un paillasson en fibres naturelles.