Quelles sont les réelles performances des purificateurs d’air intérieur ?

Quelles sont les réelles performances des purificateurs d’air intérieur ?

24/05/2020


La pollution de l’air intérieur est aujourd’hui une véritable préoccupation de santé publique. A côté de l’aération, l’utilisation de purificateurs d’air est une solution souvent envisagée pour améliorer la qualité de l’air intérieur en réduisant la pollution par le piégeage ou la destruction des polluants. Les informations fournies par les fabricants vantent et attestent une très haute efficacité. Qu’en est-il réellement ? 

 Stiftung Warentest est une fondation allemande équivalente à l’UFC-Que choisir français et dont la mission est fournir aux consommateurs des informations objectives sur les produits qu’ils achètent, en réalisant des tests en laboratoire. 

Ces deux institutions sont membres de l'International Consumer Research and Testing (ICRT). 
Stiftung Warentest existe depuis 1964, réalise des essais comparatifs et est réputée pour sa neutralité. Son influence sur les choix des consommateurs allemands est reconnue. 

Parmi les purificateurs étudiés, une demi-douzaine sont disponibles en France. 

Les tests réalisés par Stiftung Warentest portaient sur la capacité d’élimination de 3 types de polluants très courants dans l’environnement intérieur des logements : la fumée de cigarette, le formaldéhyde et les pollens. 


Quelle est l’efficacité des purificateurs d’air pour l’élimination des pollens ? 

Le pollen est constitué de particules fines. Les différents fabricants annonçaient un taux d’élimination des allergènes et des PM 0,1 (particules ultra fines) de plus de 99% et des surfaces de traitement jusqu’à 106 m² mais les essais en laboratoire n’ont pas validé ces affirmations

C’est avec le pollen que les appareils s’en sont le mieux sorti : ils éliminent en moyenne 90% du pollen. Il faut cependant prendre en compte que l’on n'est pas dans le cas d’une étude “in-situ” et que donc dans la réalité les choses ne se passent pas de cette façon. 

Tout d’abord l’étude portait sur une pièce de 16m² et de plus, ce sont 2 millions de particules de pollen qui ont été utilisées ce qui représente une quantité énorme. 

Les résultats montrent que les purificateurs testés ont éliminé entre 83% (Dyson) et 95% (Philips, Soehnle et Rowenta) des pollens. 

Sachant qu’il suffit de quelques particules pour engendrer une réaction allergique chez une personne sensible aux pollens. Pour Stiftung Warentest, ces résultats restent insuffisants pour protéger les personnes allergiques efficacement contre la pollution de l’air par les pollens


Quelle est efficacité des purificateurs d’air pour l’élimination de la fumée de cigarette ? 

La fumée de cigarette est composée de particules fines et de plus de 3000 substances chimiques. La fumée de tabac est classée cancérigène avéré pour l’Homme par l’OMS (Groupe 1 des agents cancérigènes). 

En ce qui concerne la fumée de cigarette, les performances sont bien en dessous de ce que les fabricants de matériel grand public clament ! 

Par exemple le modèle de Dyson est à la peine car il parvient à éliminer au mieux 90% de la fumée dans une pièce de 7 m² seulement. Les modèles des marques Philips, Soehnle et Rowenta s’en sortent mieux avec des espaces traités entre 19 m² et 23 m². 

Le laboratoire indique que les purificateurs d’air étaient neufs au début des expériences et donc au meilleur de leurs capacités. Leur vieillissement a été évalué avec la fumée de cigarette et les résultats sont sans appel : quand les tests ont été poursuivis sur une durée plus longue, les performances de appareils se sont réduites considérablement


« Lorsque les tests ont durés plus longtemps, les performances se sont effondrées »

La fondation allemande ajoute que les filtres doivent être changés très régulièrement et ne serait-ce que pour obtenir ces résultats. Le prix des filtres de remplacement (de 39€ à 140€) rend l’utilisation régulière de ces appareils d’un cout quasi prohibitif. 


Quelle efficacité des purificateurs d’air pour l’élimination du formaldéhyde. 

Le formaldéhyde est un composé organique volatil (COV) présents dans tous les logements. Il est gazeux à température ambiante et provient notamment du mobilier, des peintures et des produits ménagers. Le formaldéhyde est reconnu comme cancérigène avéré pour l’Homme par l’OMS (Groupe 1 des agents cancérigènes) et sa recherche est classée comme prioritaire par les autorités de santé. Il est irritant pour les voies respiratoires et contribue à la survenue de l’asthme et des allergies

Les résultats des purificateurs d’air pour l’élimination du formaldéhyde sont catastrophiques par rapports aux performances attendues et indiquées par les fabricants. En effet, alors que les appareils en question annoncent une « élimination du formaldéhyde grâce à leurs filtres à charbon actif », les performances sont au mieux de 45% (Soehnle) et descendent jusqu’à 11% (De Longhi). 

Le laboratoire en conclu que ces appareils sont peu efficaces voire impuissants pour diminuer la pollution chimique par le formaldéhyde dans une habitation


Cerise sur le gâteau, Stiftung Warentest souligne que plusieurs de ces appareils sont connectés à des applications et que celle-ci transmettent des informations qui ne semblent pas pertinentes à l’accomplissement de leur mission. 


Faut-il croire les fabricants de purificateurs d’air ? 

Après avoir lu ce test, en allant visiter les différents sites des appareils en question on ne peut qu’être surpris par la différence entre ce qui est annoncé et ce que révèlent les tests d’un laboratoire indépendant. 


«Il y a une réelle différence entre les résultats des tests et les performances annoncées par les fabricants ! »

Certaines marques optent également pour un flou artistique quand elles annoncent que tel appareil convient pour une pièce de taille moyenne, ce qui ne veut rien dire mais peut rassurer le consommateur. 

Toutes annoncent des performances en termes de surface traitée et d’efficacité de filtration dont on ignore comment elles ont été obtenues quand on connait les résultats de ces tests par Stiftung Warentest. 

Enfin, à la lumière de cette enquête, il est également important de se poser des questions sur les méthodes utilisées dans les centres de recherches ou les organismes de certification « indépendants » pour tester et évaluer les performances de ces appareils. 

A côté de la communication des fabricants qui vante la très haute efficacité des purificateurs d’air intérieur, il est très difficile d’obtenir une information technique claire et précise sur les résultats des tests de performances qu’ils ont réalisés pour qualifier l’efficacité de leur produit. Ces données ne sont malheureusement pas publiques


« Le consommateur ne doit pas croire sur parole les fabricants sur la performance des purificateurs d’air »

UFC-Que choisir conclu qu’une aération régulière (2 fois 10 minutes par jour) et une réduction des sources d’émission des polluants permet d’améliorer durablement et à moindre coût la qualité de l’air intérieur plutôt que de recourir à ces appareils grand public. 

Il est important de souligner que même si les performances ne sont pas au rendez-vous, voire très décevantes, les purificateurs d’air permettent quand même d’éliminer une partie de la pollution de l’air. Il reste donc encore aux fabricants beaucoup d’efforts à faire pour proposer des purificateurs d’air efficaces aux consommateurs. 

Selon l’ANSES, seules les technologies basées sur la filtration HEPA et le charbon actif sont reconnues pour leur efficacité. Les autres technologies comme la photocatalyse, l’ozone, le plasma et l’ionisation ont encore des preuves de leur efficacité à apporter. En effet, certaines technologies peuvent générer des polluants dans l’air intérieur au lieu de les éliminer ! 

 Seule une analyse en laboratoire permet d’identifier avec certitude les polluants de l’air intérieur et de mesurer avec précision le niveau de pollution ambiant. Ces mesures permettent de savoir quelles sont les pollutions à risques dans votre environnement intérieur et de vous aider à identifier et éliminer les sources pour améliorer durablement la qualité de l’air intérieur.


Vous avez un purificateur d’air intérieur et vous souhaitez en tester l’efficacité ? 

Contactez YOOTEST pour organiser votre test d’efficacité « in-situ ».