Quels sont les principaux types et especes de moisissures ?

28/01/2021


Les scientifiques s’accordent à considérer qu’il existe plus d’un million et demi d’espèces de moisissures dont environ cent milles identifiées avec précision. Seule une identification par une analyse en laboratoire peut déterminer précisément le type de moisissure auquel vous avez affaire.
On peut néanmoins regrouper les moisissures en trois grandes catégories : allergènes, pathogène et toxiques.

Moisissures allergènes

Pour les personnes sujettes à des allergies ou affectées par de l’asthme ces moisissures sont au mieux irritantes mais elles peuvent aussi entrainer des complications pouvant être plus graves.
Ce sont les jeunes enfants qui y sont le plus sensibles.

Moisissures pathogènes

Ce sont des moisissures qui peuvent engendrer des maladies, des infections, et qui sont donc particulièrement dangereuses pour les personnes dont le système immunitaire est faible.
C’est ce type de moisissures qui déclenche des inflammations chroniques de l’appareil respiratoire.

Moisissures toxiques

On parle de moisissures toxiques lorsque sur la surface des spores de moisissure il y a des mycotoxines.
Toute personne peut être potentiellement contaminée par ce type de moisissure qui pénètre dans le corps par inhalation, ingestion, ou simple contact avec la peau.
 

Principales espèces de moisissures identifiées

Parmi les moisissures intérieures, Cladosporium, Penicillium, Aspergillus et Alternaria sont les plus communes.
Les Stachbotrys Chartarum, toxiques, sont heureusement moins répandues mais pas rares.

  • Alternaria

On rencontre souvent ces moisissures dans les pots des plantes d’intérieur.
Elles provoquent des réactions allergiques respiratoires en raison de leur présence dans les voies respiratoires.
Il existe une vaccination contre ses effets.

On en dénombre à ce jour environ 300 espèces.

  •  Aspergillus

Très fréquentes, on les trouve partout dans le monde, dans la poussière, sur le sol, dans les plantes, les fruits, l’air.
 On estime que toute personne en avale une vingtaine de spores par jour.

Ce type de moisissures est très utilisée par l’industrie agro-alimentaire et par l’industrie pharmaceutique notamment pour la fermentation ou pour les antimicrobiens mais certaines espèces sont pathogènes comme les Aflatoxines.

On trouve les Aflatoxines dans les régions chaudes et humides en Afrique ou en Asie, sur des graines de type céréaliers (mais, riz) ou oléagineuses (arachide, tournesol), des épices (piment, curry, gingembre), des fruits à coques (amandes, pistaches), les figues, les dattes, le cacao, le café ou le manioc mais aussi dans le lait d’animaux nourris avec du grain contaminé.
L’ingestion régulière de produits contaminés par l’aflatoxine va d’abord causer des diarrhées, des vomissements et une perte de poids mais à terme si le régime alimentaire reste le même cela peut être la cause de cancers du foie.
Il existe quatre types aflatoxines (B1, B2, G1, G2), la B1 étant la plus fréquente et la plus toxique avec des propriétés génotoxiques et carcinogènes.

On en dénombre à ce jour environ 200 espèces.

  • Cladosporium

On les trouve principalement en extérieur mais il arrive que dans un environnement intérieur propice (humide) elles se développent par exemple sur du bois ou des textiles.
Si elles sont la cause de nombreuses allergies elles ne sont en général pas pathogènes ou toxiques pour les humains.
Elles exhalent des composés organiques volatils malodorants et sont souvent la cause de symptômes de type rhume des foins ou de crises d’asthme.
En cas de concentration trop élevée les asthmatiques et les personnes souffrant des voies respiratoires vont pâtir de leur présence. A terme, une exposition prolongée peut affaiblir le système immunitaire.

On en dénombre à ce jour environ une cinquantaine d’espèces.

Pénicillium

Cette moisissure à plutôt une bonne réputation auprès du grand public entre la pénicilline et le fromage de roquefort mais le revers de la médaille c’est que certaines espèces produisent des mycotoxines qui peuvent être fatales pour l’homme.
On les trouve sur le sol, dans les aliments, les matières organiques en décomposition, le compost, les graines, les céréales.
Dans les habitations on va aussi les trouver sur les papiers peints, les tapis et dans les conduites en fibre de verre.

On en dénombre à ce jour environ 250 espèces.

Stachybotrys Chartarum

Ce sont les fameuses " moisissures noires " qui sont parmi celles que nous devons redouter le plus.
Elles sont communes dans les habitations et leurs spores, qui sont des mycotoxines, peut causer en se propageant dans l’air peuvent causer des éruptions cutanées, des difficultés respiratoires et des complications pulmonaires.

Ce qui est bien moins connu c’est que ces formes de moisissure sont associés à des troubles du comportement tels que se sentir apathique, larmoyant, anxieux, avoir des troubles du sommeil, être irritable, des maux de tête...
Et en règle générale ce ne sont pas des symptômes que l’on relie à des moisissures ce qui peut entrainer que la cause du problème ne va pas être traitée avant longtemps si elle l’est un jour.

Points positifs elles sont en générale visibles, via une grande tache noire, et exigent une grande quantité d’eau libre pour croître. Un support avec un contenu élevé en cellulose favorise leur développement.

On en dénombre à ce jour environ une centaine d’espèces.


Test de Contamination aux Moisissures

Détectez les moisissures et champignons qui contaminent votre habitation ou votre bureau. Test réalisé en laboratoire. Commander votre Test