Inondation & Dégât des Eaux



Les dégâts liés à l’eau concernent chaque année des millions de logements dans le monde. Les origines de ces problématiques sont multiples :

  • Inondation par une catastrophe naturelle (débordement de rivières ou fleuves, coulées de boues …)
  • Fuite de canalisation d’alimentation en eau
  • Fuite de canalisation d’évacuation des eaux
  • Défaillance d’un équipement type machine à laver le linge ou la vaisselle
  • Défaut d’étanchéité de la toiture
  • Remontées capillaires
  • Condensation
  • Mauvaise aération

 

Du fait de l’augmentation de la population, de nombreux bâtiments sont construits dans des zones inondables et l’augmentation de la densité des constructions favorise les inondations du fait que les eaux ne sont plus absorbées naturellement par les sols.

A terme, le réchauffement climatique pourrait amplifier ces phénomènes et se traduire par une hausse des inondations et du nombre de bâtiments affectés.


Pourquoi un dégât des eaux peut impacter la qualité de l’air intérieur ?

L’humidité dans les matériaux touchés créé les conditions favorables au développement des moisissures.


“Selon une enquête réalisée en 2006 par l'Insee auprès de 40.000 ménages en France, la présence de taches de moisissures est signalée dans 23 % des logements.”

Cela se traduit généralement par des taches sur les murs et les matériaux et une odeur caractéristique de moisi. Cependant, les traces de moisissures ne sont pas toujours visibles (derrière du papier peint, un meuble, sous la moquette ou le parquet).

Par ailleurs, les boues provenant des inondations contiennent un grand nombre de moisissures pathogènes qui vont se multiplier à l’intérieur des bâtiments. Ce sont ces microorganismes qui vont polluer l’air intérieur.


Quels sont les risques sanitaires d’une exposition aux moisissures ?

Les moisissures sont des champignons microscopiques potentiellement très toxiques pour l’Homme : en produisant des substances très allergisantes, des spores pathogènes pouvant coloniser les poumons (aspergillose) et des toxines (mycotoxines).


“ Respirer un air pollué par les moisissures présente un risque pour la santé”

Comment mesure la pollution de l’air intérieur par les moisissures ?

Au cours de leur développement, les moisissures dispersent des spores dans l’air pour conquérir de nouvelles surfaces. Ces spores sont présents dans la poussière.

L’analyse en laboratoire d’un prélèvement de poussière permet de mesurer précisément le niveau de la contamination fongique. De plus l’analyse permet d’identifier le genre, l’espèce et la quantité de chaque moisissure présente.


Quand mesurer la présence de moisissure suite à un dégât des eaux ?

Après avoir subi un dégât des eaux, il est important de vérifier que le niveau de pollution fongique ne présente pas de risque pour la santé des occupants. En cas de pollution trop élevée, il est recommandé de changer temporairement de résidence.

Après les travaux de nettoyage et de rénovation, la mesure de la pollution par les moisissures permet de vérifier l'absence de risque pour la santé et de certifier que les travaux ont été correctement réalisés.


Vous pouvez demander à l’assurance qui couvre votre habitation de prendre en charge ces tests.

Contactez YOOTEST pour recevoir un courrier de demande de prise en charge.